"Car la violence faite au Liban te submergera" (Hab 2/17)

Actualités de la Communauté

AU LIBAN NOUS SOMMES DANS LE GOUFFRE
MERCI DE NOUS SOUTENIR
COMPTE EN EUROS
APPEL D’URGENCE AU PAYS DES CÈDRES
LIBELLEZ VOTRE CHÈQUE OU MANDAT À L’ORDRE DE:
MAISON DE PRIÈRE ABANA
BANK BYBLOS BATROUN
Compte: 2752163813005  BYBALBBX
IBAN: LB17003900000002752163813005

Mère Amma Brigitte May, fondatrice du lieu et de la Communauté Abana,

Sœur Laurence Delacroix co-fondatrice

PROJET[1]

L’ASSOCIATION[2] « LES AMIS D’ABANA LIBAN » EN FRANCE

PRÉSENTE LE PROJET

APPEL D’URGENCE AU PAYS DES CÈDRES

« SUR LA TERRE COMME AU CIEL »

DE

« LA COMMUNAUTÉ DES ORANTES- APÔTRES DE LA LAURE ABANA, UNE OASIS DE PAIX ET DE FRATERNITÉ DANS LA TOURMENTE DU MOYEN- ORIENT

Introduction

La "Communauté de la Maison de prière Abana" à Toula a été reconnue par S. Exc. Mgr Paul Emile Saadé le 14 septembre 2005 pour une période expérimentale ; ensuite le 17 avril 2011 Mgr Saadé a renouvelé l’acte de reconnaissance de la Communauté appelée "Communauté des Orantes de la Laure Abana-Notre Père" à Toula.

Enfin S. Exc. Mgr Mounir Khairallah Evêque de Batroun a reconnu "La Communauté des Orantes-apôtres de la Laure Abana-Notre Père à Toula comme Institut de vie consacrée à la vie semi-érémitique de droit éparchial soumis à l’Ordinaire du lieu" en date du 6 août 2019.

Le contexte local

La Laure Abana- Institut ecclésial de vie consacrée, de droit diocésain, lieu où la Communauté se consacre à la vie semi- érémitique- est située à l’entrée du village de Toula Batroun et compte plus de 1500 habitants. Il est à 800 m d’altitude et à moins de 80 kms de la frontière syrienne. Le climat hivernal est très humide et parfois rude. Au niveau local, la Laure Abana, située dans une région chrétienne à l’ombre des grands monastères maronites où reposent les saints, est un lieu important pour la population locale – et au-delà - qui peut participer à la messe quotidienne (sauf le vendredi), ou encore être écoutée spirituellement ou y faire des retraites.

 La Laure Abana est une oasis spirituelle. Le retraitant y trouve un vrai chemin de paix et de réconciliation qui favorise son unité intérieure, sa guérison, « Trésor caché » de la connaissance et de l’Amour connaissant. La Communauté offre une hospitalité sacrée à toute personne qui désire vivre son charisme. Le retraitant fidèle comme l’Ami d’Abana peut, s’il le souhaite et s’il est prêt, devenir disciple - oblat de la Communauté.

 La Communauté accueille gracieusement les villageois et les pèlerins, et pour des retraites, des religieux, et des amis du Liban d’autres pays : elle est un lieu important et rayonnant de ressourcement, et certains y ont même puisé leur vocation religieuse, ou tout simplement retrouvé le goût de la vie.

Il est touchant aussi de voir les habitants apporter régulièrement des produits de leur jardin ou de leur fabrication. La chapelle publique Notre Dame des Ermites, est ouverte pour tous pèlerins et il n’est pas rare d’y voir des personnes venir remercier pour les grâces qu’elles ont reçues en venant y prier. La Laure Abana est aussi un lieu de rassemblement pour les enfants du village ou autres pèlerins. Comme il est touchant de voir des jeunes venir remercier de les avoir accueillis et écoutés : l’un d’eux, Robin, est devenu moine chez les pères Antonin et a avoué qu’il a reçu la confirmation de son appel dans la chapelle Notre Dames des Ermites à la Laure Abana.

Sur le plan national, le Liban est « le Paradis de Dieu » : mentionné plus de 70 fois dans la Bible, il est terre de pardon et abrite 18 confessions ; on y rencontre une mosaïque de civilisations et de cultures. Marqué par 15 années de guerre (1975-1990) l’économie libanaise est dans le gouffre : la guerre de juillet 2006 l’a comme achevé. Sans parler de l’afflux des réfugiés syriens qui dépasse largement les capacités d’accueil de ce petit Liban. Et que dire des autres réfugiés, Irakiens, Palestiniens…Et la cruelle pandémie du corona virus !

VOLET 1 :

Réhabilitation et finalisation[3] de la Laure Abana[4] « Oasis de paix et de fraternité »

Budget prévisionnel du VOLET 1

Coût Estimatif des travaux de Réhabilitation et finalisation  

de la LaureAbana – Toula – Batroun, Liban nord 

Stephan Ph. NADER, Architecte consultant de l’Evêché Maronite de Batroun Bureau d’architecture et d’exécution

Travaux à faire : 

  1. Balustrade en bois :

Remplacer les anciennes balustrades du côté de la route principale et du chemin de ronde, par des balustrades en bois massif de 60cm de hauteur, composées de lamelles verticales tenues par deux rangers de lamelles horizontales de deux cotés, jointes ensemble avec de la colle et des vis avec une couverture en cuire sur chaque vis, et fortifiées par des piliers en bois massif aussi chaque 2m, avec la peinture d’aspect âgé par brossage avec deux couches de vernis transparent spécial et résistant pour l’extérieur.

56 ml x 60 $ / ml 3.360 euros

  1. Renforcement des murs de clôture :

Faire un chainage en béton armé de 40cm de profondeur dans le sol et de 40cm de largeur au pied des murs de clôture en parpaings, mettre une chasse en acier 6mm fixée dans le chainage au moment de coulage du béton et sur toute la hauteur des murs, ce qui assure l’adhérence entre les deux murs, puis fixer les revêtements en pierres naturelles (même style que l’ensemble), avec un vide entre les deux parois qui sera rempli avec du béton à fur et a mesure de la construction des pierres, et enrober les joints entre les pierres par un mortier de ciment blanc et du sable. 

235 m2 x 55 $/ m2 8565 euros

  1. Réutilisation des grilles en fer enlevées :

Enlever les grilles existantes sur les murs de clôture, les restaurer et faire la peinture nécessaire, les fixer au-dessus des rambardes tout le long du chemin de ronde et sur le mur en face du clocher, ajouter des piliers en fer pour bien fixer ces grilles et faire l’installation électrique nécessaire pour le futur éclairage. 5.000 euros

  1. Construction d’un atelier polyvalent :

Utiliser un espace vide derrière la cellule Saint Maroun comme atelier polyvalent en profitant des deux murs existants, enlever l’escalier et le remplacer par un mur en parpaings de 20 cm sur un chainage en béton armé, changer la places des réservoirs d’eau, faire les travaux de maçonnerie, enduit, carrelage et peinture, les installations sanitaire et électriques, et le toit en tuiles sur une ossature métallique avec un faux-plafond en PVC d’en bas, fixer une porte d’entrée et deux fenêtres en aluminium marron foncé et vitre. 9.050 euros

  1. Faux-plafond devant l’ancien bâtiment :

Remplacer le faux-plafond en PVC usé à cause des intempéries par un autre en lamelles de bois massif. 75 m2 x 35 $/m2 2.625 euros

  1. Statue du Bon Berger :

Aménager la niche à l’entrée principale côté de la route et fixer à l’intérieur une statue du Bon Berger de hauteur réelle, faire un bac à fleur devant et l’éclairage nécessaire. 1.400 euros

Total : 30 000 euros  

Supervision des travaux 10% : 5.000  

Grand Total : 35.000  

Seulement trente -cinq mille euros 

Batroun le : 3 juin 2020

Stephan Ph. NADER, Architecte consultant (00 961 3 504 202)

Gain apporté

La Laure Abana située en zone de montagne doit régulièrement assurer des travaux d’entretien et de mise en sécurité. L’aménagement du permettra d’accueillir les personnes (mêmes handicapées) en hiver. La Communauté pourra ainsi recevoir des retraitants toute l’année dans de bonnes conditions ; elle pourra fournir un accueil d’urgence gracieux à des personnes dans le besoin.

VOLET 2 :

Participation au soutien urgent de prêtres de haute montagne, et de familles en difficultés, dans le Diocèse de Batroun

Introduction

Chers Amis,

A vrai dire depuis mon arrivée au Liban en juillet 1986, père Mounir Khairallah- aujourd’hui notre pasteur- est devenu sur mon chemin de foi un phare intérieur de par son histoire. Lorsqu’il était enfant, ses parents furent assassinés froidement par leur jardinier syrien musulman. Et le jour de son ordination, il a consacré son Sacerdoce à ses feux parents, et au pardon de leur bourreau. Que demander d’autre à un prêtre ? Une très belle âme sacerdotale !

  1. Exc. Monseigneur Mounir Khairallah avait lancé la campagne de la charité pour Noël 2019 en faveur de l’aide des familles dans le besoin avec l’aggravation de la crise économique notamment après le lancement du « Soulèvement » ou « Révolution » populaire le 17 octobre 2019.

Avec l’arrivée du Virus Corona, la crise économique, financière, monétaire et vitale s’est exceptionnellement aggravée. Les Libanais vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 30% à 55%. Le nombre de familles dans le besoin extrême a quadruplé au niveau du Liban et au niveau de notre diocèse de Batroun.

Monseigneur Mounir Khairallah a lancé alors trois initiatives :

1- La création d’une caisse diocésaine de solidarité sociale alimentée par nos contributions – évêque, prêtres, religieux, religieuses et laïcs de bonne volonté fils du diocèse au Liban ou dans la diaspora. L’objectif de cette caisse est d’être au service des plus démunis et nécessiteux en collaboration avec la « Cellule de Charité » que nous avions créée lors de la Campagne de Noël 2019.

2- Le rappel aux comités des Wqafs de la recommandation de notre Synode diocésain de mettre les biens-fonds ecclésiastiques à la disposition de nos fils diocésains qui veulent entreprendre des projets de développement, notamment dans le champ agricole.

3- La création d’une équipe spécialisée dans l’accompagnement spirituel, pastoral et psychologique pour écouter les fidèles, les suivre dans la période de la crise du virus Corona et les aider à résister.

Il a ensuite chargé les prêtres d’établir les listes des familles nécessiteuses dans leurs paroisses avec les données de chaque famille. La Cellule de Charité a rassemblé le tout et établi une liste unique. Ce qui a fait un total de 922 familles pour les 62 paroisses du diocèse.

L’un de ses soucis majeur- devenu le nôtre- est celui de la situation très difficile de certains prêtres de haute montagne que nous vous remercions vraiment d’aider. Nous espérons que vous pourrez venir nous rencontrer tous ici sur le terrain au Liban, et découvrir ce pays- Message pour le monde entier !

Notre Communauté Abana a voulu participer à cette campagne de charité en estimant sa contribution annuelle à trente mille (30.000) Euros, répartis selon le tableau suivant :

TRAVAUX QUANTITÉ BUDGET ESTIMÉ par an (en euros)
Colis alimentaires (1 colis par famille) 200 colis x 50 Euros 10.000 Euros
Aide aux médicaments   5.000 Euros
Aide aux prêtres de campagne 10 Prêtres x50 E x 12 mois 6.000 Euros
Aide aux frais scolaires 20 enfants x 250 Euros 5.000 Euros
Fonds de soutien aux cas extrêmes – budget d’urgence  

4.000 Euros

TOTAL DES BESOINS   30.000 euros

Conclusion

Chacun de nous est auto- évolutionnel, et plus, voulu comme cocréateur.

L’humanité sort de l’enfance, et une ultra-humanité, unie, adulte et responsable, est en train d’éclore. Nous assistons, dans les difficultés de la mondialisation, dans la pandémie du Covid- 19, à son accouchement, couche de pensée humaine unifiée entourant la Terre, et internet en est un exemple. C’est comme une mise à feu de la fusée « Évolution", qui précipite les évènements sous la poussée active de la conscience humaine.

Christ, le Rédempteur n’a pu imbiber le tissu du cosmos, et S’injecter dans le sang de l’univers (phase Alpha), qu’en se fondant d’abord dans la chair pour renaître ensuite (phase Oméga) ».

Le Souffle de la Communauté Abana est l’émergence de cette vision du Corps du Christ universel, un corps cosmique en phase de sublimation sous l’action transformatrice des énergies de l’amour, une vision unifiée du réel où chair et esprit en sont les deux faces : une Chair- Esprit.

La Laure Abana au Liban est le lieu « Terre- Mère », le rendez-vous de ceux qui croient en l’Homme, de ceux qui aiment la Terre, et de ceux qui désirent être artisans de cette Nouvelle Pentecôte avec vous tout spécialement chers promoteurs de ce projet, et chers donateurs.

Vous sachant gré de votre regard sur ce projet, soyez certains, chers Amis, que le Liban vous appelle sur la terre d’Abana !

Amma- mère Brigitte May

0096178884485

www.abanacybermite.com

RECOMMANDATION

En tant qu’évêque de Batroun et référent de la Communauté des Orantes-apôtres de la Laure Abana à Toula de droit éparchial et qui est engagée dans la vie du diocèse depuis des années, j’apprécie sa participation à la campagne de la Charité toujours en cours dans le diocèse et dans une situation économique toujours plus grave. Et je remercie déjà les donateurs d’aider nos deux fondatrices Mère Amma Brigitte May et sœur Laurence Delacroix à finaliser la fondation du lieu où elles vivent et accueillent les retraitants.

Kfarhay, le 30 mai 2020

+ Mounir Khairallah

Evêque de Batroun

[1] Contact : François Léger, Ami de la Communauté Abana 0033 6 60 85 61 61

[2] L’association des Amis d’Abana Liban (AAL) a pour mission l’aide, et le soutien matériel et moral de la Communauté Maronite éparchiale des orantes-apôtres de la Laure Abana implantée dans le diocèse de Batroun au Liban-Nord (ses fondations, sa restauration et son apostolat caritatif). L’Association organise aussi les rencontres et les témoignages de Mère- Amma Brigitte MAY et de Sœur Laurence DELACROIX hors du Liban, ainsi que la promotion de leurs publications, enregistrements et produits. L’Association édite une lettre biannuelle et fait rayonner la mission d’Abana au Liban via le site internet ; en outre, elle gère la famille des amis adhérents et donateurs d’Abana. (reconnue 3 août 2006/ défiscalisation à hauteur de 66%). Vice- Président : monsieur Bertrand de Farçy/ 00 33 6 76 39 40 96

Selon Chitty, le grec laura (« tuyau ») dériverait de l’araméen suq (au sens de « ruelle », d’où l’arabe souk, « marché »), qu’on retrouverait dans le nom de la troisième laure fondée par Chariton le Confesseur, souka, à cause de la disposition des cellules, rangées l’une à côté de l’autre - un peu comme à la Laure Abana-au lieu d’être dispersées dans le paysage (comme c’était le cas en Égypte)

Abana= Abba/ père et Na/notre, en arabe: les deux fondatrices-Amma- mère Brigitte May et sœur Laurence Delacroix- partagent la même blessure d’enfance : l’absence du Père. Elles furent terrassées par la Rencontre de Jésus- Christ qui leur a révélé Son Père, devenu leur Père. Cette blessure commune est la croix fondatrice de la Laure Abana. Leur lumineux et difficile chemin de foi et de fraternité est raconté par chacune dans le livre « Deux Ermites- apôtres au Liban » (Aux éditions Salvator à Paris, avril 2019)

[3] Responsable du chantier : Monsieur Estephan Nader/ 00 961 3 504 202

[4] La Laure Abana est implantée dans le village de Toula, dans le diocèse de Batroun, au Nord Liban. Elle est située au pied du Mont Liban, petit coin de paradis, au milieu des sanctuaires maronites. Mère Brigitte May en est la fondatrice assistée par Sœur Laurence Delacroix co-fondatrice ; toutes deux sont françaises, respectivement depuis 34 ans et 18 ans au Liban. La Communauté est placée sous la juridiction de l’évêque de Batroun . Elle est reconnue canoniquement depuis le 17 avril 2011. Sa devise : « Que Tous soient Un. » Saint Jean ch.17 v.21. Devenir ensemble des petits enfants de notre Père et des frères et sœurs en humanité est l’idéal recherché par la communauté. Son charisme : l’Adoration du Père dans la cellule intérieure. Ce charisme s’accomplit dans le travail quotidien du Jardin à deux dimensions : extérieur l’avant midi, intérieur l’après-midi, le tout rythmé par la prière. La fraternité avec les musulmans constitue un autre aspect de son charisme qui fait partie de la vocation exceptionnelle du Liban, et nous apprend que cela est possible. Ce charisme est ancré dans le Mystère Eucharistique d’où jaillissent des potentialités libératrices et épanouissantes pour celui qui Le reçoit, Le médite et L’adore en vérité.