Le chercheur Z’ ailé:

Voici dix marches pour un bon Carême. Mais elles ne signifient rien, si elles ne te rapprochent pas de Dieu et des hommes. Ou si elles te rendent tristes. Ce temps doit nous rendre plus légers et plus joyeux. 1. Prie. Chaque matin lentement dis avec Jésus-Christ, Notre Père et chaque soir, salue Marie, sa maman, notre Maman. 2. Cherche dans l’Evangile du dimanche, une petite phrase que tu pourras méditer toute la semaine en disant Esprit Saint éclaire-moi! 3. Chaque fois que tu achètes un objet dont tu n’as pas besoin pour vivre - un article de luxe - donne aussi quelque chose aux pauvres ou à une oeuvre. Offre-leur un petit pourcentage. La surabondance demande à être partagée. 4. Fais chaque jour quelque chose de bien pour quelqu’un. Avant qu’il ou elle ne te le demande. 5. Lorsque quelqu’un te tient un propos désagréable, souris-lui. Car si tu lui rends le coup, cela ne rétablit pas l’équilibre. En fait, tu tombes dans l’engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s’arrêtera. 6. Si tu zappes depuis un quart d’heure sans succès, coupe la TV et prends un livre. Ou parle avec ceux qui habitent avec toi : il vaut mieux zapper entre humains et cela marche sans télécommande. Ton portable, éteins-le aux repas. 7. Durant le Carême quitte toujours la table avec une petite faim. Les diététiciens sont encore plus sévères : fais cela toute l’année. Une personne sur trois souffre d’obésité: vivre la grâce céleste, adieu la graisse terrestre! 8. ’Par-donner’ est le superlatif de donner. 9. Tu as déjà si souvent promis d’appeler quelqu’un par téléphone ou de lui rendre visite. Fais-le finalement.Visite celui ou celle que tu ne veux pas visiter... 10. Ne te laisse pas toujours prendre aux publicités qui affichent une réduction. Cela coûte en effet 30% moins cher. Mais ton armoire à vêtements bombe et déborde également de 30 %. Alors vide tes armoires et distribue tes vêtements... Donc, mon Ami, joyeux carême, et jeûne de tout ce qui pourrait déplaire à tes amis ou à ta famille.Union de prière.