Jésus a lutté contre le démon, les tentations. Tout d’abord une question: le démon existe-t-il ? C’est-à-dire, le mot démon indique-t-il vraiment quelque réalité personnelle, dotée d’intelligence et volonté, ou s’agit-il d’un simple symbole, d’une façon de dire pour indiquer la somme du mal moral dans le monde, l’inconscient collectif, l’aliénation collective et ainsi de suite?

La preuve principale de l’existence du démon dans les évangiles ne se trouve pas dans les nombreux épisodes de libération de possédés, car les croyances anciennes sur l’origine de certaines maladies peuvent avoir influencé l’interprétation des faits. Jésus qui est tenté dans le désert par le démon, voilà la preuve. La preuve, on l’a aussi avec tous ces saints qui ont lutté dans leur vie avec le prince des ténèbres. Ils ne sont pas des « Don Quichotte » qui ont lutté contre des moulins à vent. Au contraire, ces hommes étaient très concrets et très sains d’esprit. Saint François d’Assise confia un jour à un de ses compagnons : « Si les frères savaient combien et quels tourments je reçois des démons, pas un qui ne se mettrait à pleurer pour moi ». Si beaucoup trouvent absurde de croire au démon c’est parce qu’ils se basent sur les livres, passent leur vie dans les bibliothèques ou assis à un bureau, alors que le démon, lui, ne s’intéresse pas aux livres mais aux personnes, tout particulièrement, aux saints. Qu’est-ce qu’il en sait sur Satan celui qui n’a jamais eu affaire à la réalité de Satan, mais uniquement à son idée, autrement dit, aux traditions culturelles, religieuses, ethnologiques sur Satan ? En général ces personnes traitent cette question avec beaucoup d’aplomb et de supériorité, liquidant tout comme « obscurantisme médiéval ». Mais ceci est une fausse certitude. C’est comme celui qui se vanterait de n’avoir aucune peur du lion, sous prétexte qu’il l’a vu peint ou en photo et qu’il n’en jamais eu peur. Il est tout à fait normal et cohérent que celui qui ne croit pas en Dieu ne croit pas au diable. Il serait même tragique qu’il ne croit pas en Dieu mais croie au diable ! Pourtant, à bien y penser, c’est ce qui se passe dans notre société. Le démon, le satanisme et d’autres phénomènes sont aujourd’hui de grande actualité. Notre monde technologique et industrialisé pullule de magiciens, de sorciers de ville, d’occultisme, de spiritisme, de diseurs d’horoscopes, de vendeurs de sortilèges, d’amulettes, et de véritables sectes sataniques. Chassé par la porte, le diable est revenu par la fenêtre. C’est-à-dire, chassé de la foi, il est revenu par la superstition.